nico homine regente..." et "...ut sine animali moveantur cum impetu inaestimabili, et instrumenta volandi et homo sedens in medio instrumenti revolvens aliquod ingenium per quod alae artificialiter compositae aerem verberent, ad modum avis volantis"


Repère :

Prologue (page 20)

Source :

Roger Bacon:
« Epistola de secretis operibus Artis et Naturae, et de nullitate Magiae » (~1260)
(« Lettre sur les prodiges de la nature et de l'art et sur la nullité de la magie »)

Traduction :

N'ayant trouvé trace que d'une traduction en vieux français et de celle en langue anglaise indiquée en "Notes", je tente la traduction en français moderne que voici :

Texte original issu du roman:
Et un jour par force de nature on pourra faire des instruments de navigation grâce à quoi les bateaux iront unico homine regente, et bien plus vite que poussés par des voiles ou des rames; et il y aura des chariots ut sine animali moveantur cum impetu inaestimabili [ut existimantur currus falcati fuisse quibus-antiquitus pugnabatur] et instrumenta volandi et homo sedens in medio instrumenti revolvens aliquod ingenium per quod alae artificialiter compositae aerem verberent ad modum avis volantis.

Traduction:
Et un jour par force de nature on pourra faire des instruments de navigation grâce à quoi les bateaux iront commandés par un seul homme, et bien plus vite que poussés par des voiles ou des rames; et il y aura des chariots avançant à une vitesse inimaginable, quoique sans recourir à la force animale [il est d'ailleurs probable qu'à l'Antiquité déjà les chariots de combat fonctionnaient de la sorte], et des machines volantes conçues de telle façon qu'un homme assis en leur sein, en manipulant un levier, fera battre des ailes artificielles, imitant ainsi le vol d'un oiseau.

Notez dans les 2 textes ci-dessus les passages entre crochets : ils n'apparaissent pas dans le roman, mais font pourtant parti du texte original de Roger Bacon; j'ai, par conséquent, cru bon les rajouter.

Notes :

Roger Bacon était, comme Guillaume de Baskerville, un Franciscain.

Le texte intégral de la "Lettre...", dans sa version en anglais, est disponible ici.

La traduction du roman "Le Nom de la Rose" en anglais ne mentionne en tout et pour tout que les 2 expressions latines suivantes : unico homine regente et ad modum avis volantis. Les chariots y sont simplement décrits comme étant "auto-propulsés", et les "machines volantes" sont décrites en anglais plutôt qu'en latin.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir